Notre histoire

Le 29 septembre 1991, le « Dimanche des terres de France » bat son plein dans les rues de la capitale. Sur l’initiative de Raymond Lacombe, alors président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), plus de trois cent mille ruraux viennent à la rencontre des Parisiens dans une ambiance festive. A la fin de la manifestation, Raymond Lacombe résume leur message : « J’en appelle aux gens des villes de prendre cette main tendue  aujourd’hui et de la croiser avec nous. La France rurale forte est indispensable à la santé et à l’équilibre de notre pays. »

Visionnez la vidéo du  « Dimanche des terres de France »

Dans la continuité de cette grande journée, Raymond Lacombe et quelques proches, Gérard de Caffarelli, Jean Dupuis et Michel Meinard, créent Sol et Civilisation afin de donner une résonance à cette aspiration. Sol et Civilisation devient alors un lieu de rencontre, de réflexion et d’intervention sur ces questions du développement durable des territoires. Elle promeut le fait que l’équilibre de nos sociétés repose sur la complémentarité entre les villes et le monde rural, et que le développement d’un territoire dépend largement de la capacité des femmes et des hommes à être les sujets de leur propre action.
Dès l’origine des personnalités prestigieuses soutiennent l’initiative. Jacques Chirac, Gérard de Caffarelli, Jacques Delors, Jean-Paul Huchon, Pierre Méhaignerie, Michel Rocard, ou encore Jean-François Poncet, font ainsi partie de son comité de parrainage.
Depuis lors, toujours portée par cet élan, Sol et Civilisation reste un lieu de débat et d’action ouvert à tous ceux qui partagent ses ambitions.

Voir Discours de Clôture Dimanche des Terres de France – 29 septembre 1991

« Le Territoire et l’Homme, le Sol et la Civilisation ont bien destin lié, hier comme aujourd’hui, aujourd’hui comme demain. »

Raymond Lacombe, fondateur de Sol et Civilisation