La vision des relations ville-campagne qui a majoritairement prévalu jusqu’au milieu du XXe siècle opposant classiquement territoires urbains et territoires ruraux, apparaît désormais obsolète. Les enjeux de la transition socio-écologique changent la donne et appellent à repenser et à redévelopper des partenariats et des formes de réciprocité entre villes et campagnes. 

La question de ces nouvelles relations villes-campagnes est au fondement des travaux de recherche menés par Laetitia Verhaeghe, doctorante au sein de l’Unité Mixte de Recherche Géographie-Cités. Sa thèse, conduite en partenariat avec Sol et Civilisation notamment, porte sur le (re)déploiement des relations villes-campagnes, portant sur les flux de matières et d’énergies renouvelables, dans le cadre de la transition socio-écologique. 

Diane de Mareschal, responsable enjeux territoriaux au sein de l’Institut pour la recherche de la Caisse des Dépôts, a interrogé Laetitia Verhaeghe pour nous éclairer sur ses travaux.

“Comment définir la transition socio-écologique des territoires ?”

“Quelles typologies de relations villes-campagnes peuvent être identifiées ?”

“En quoi le déploiement de ces nouvelles relations peut-il apporter des réponses à la crise sanitaire Covid que nous traversons ?”

“Comment faire évoluer le ‘métabolisme’ des territoires ?”…

sont autant que questions auxquelles Laetitia Verhaeghe a répondu…

Bonne lecture !