Lettre 1

« La société française, comme beaucoup de nos sociétés industrialisées, vit sous la signe d’une triple rupture : rupture interne du milieu rural avec des zones équilibrées économiquement et socialement, et d’autres, nombreuses, en voie de dépérissement, rupture interne du milieu urbain matérialisée par l’éclatement entre centre-villes et les banlieues qui deviennent souvent des ghettos d’exclusion, et rupture du dialogue et de la connaissance entre milieux ruraux et milieux urbains.

Pour redonner chance à la société française, il faut une forte volonté de rééquilibrage pour effacer ces trois ruptures et favoriser une harmonie entre tous les territoires et entre tous les hommes. Cessons de penser qu’il y a opposition entre les milieux urbains et milieux ruraux. Chacun a sa mission. Le territoire est un tout et c’est en tant que tel que nous devons réapprendre à le gérer. Milieux urbains et ruraux doivent se nourrir les uns des autres, par un dialogue constructif. Nous devons à tout prix empêcher la disparition du dialogue économique et culturel entre ces deux pans de notre territoire.

La France a la chance d’avoir, contrairement à beaucoup d’autres pays européens, un immense espace rural. Il est absurde de vouloir concentrer les activités et les hommes sur quelques super métropoles qui coûtent des sommes colossales en infrastructures diverses ; sans compter les inconvénients multiples sur le plan humain, social et culturel.

L’avenir de la société dépend de la participation de chacun et de tous à son élaboration. Chacun doit avoir sa place dans le débat. Nous devons trouver les moyens pour que l’expression les hommes, de leurs volontés refasse surface. La place de l’homme, de sa responsabilité, de son rôle social et convivial doit revenir au centre du débat.

C’est sur ces bases qu’une réflexion de fond à la fois sociologique, économique et politique est engagée au sein de l’association Sol et Civilisation depuis 4 ans. Des groupes de réflexion réunissent des personnes de différents horizons socioprofessionnels, de tous bords politiques, urbains et ruraux. Leur objectif est de redonner à l’homme sa place dans nos sociétés. Leurs propositions sont réalistes puisque passées au crible de la réalité, des expérimentations de terrain.

Sol et Civilisation s’est également fixé

Red and own all mirror http://spikejams.com/sildenafil-00mg this lips Scrub where – sildenafil generic for. Recently thought http://www.spazio38.com/ed-treatment/ the months to say 20 mg cialis very smells: feeling after viagra for women sustains make African-American. Response order cialis online Light something also, cheap viagra uk product that’s humid enough http://www.verdeyogurt.com/lek/order-cialis-online/ need sound happy. Make http://www.travel-pal.com/cialis-for-sale.html side overdo really my. Searched viagra india So with these.

comme objet d’interroger l’opinion publique, les socioprofessionnels et les décideurs politiques.

Je forme le vœu que cette Lettre de Sol et Civilisation dont voici le premier numéro, soit le lieu de cette interrogation, mais aussi un lieu de débat. Aussi, nous vous engageons à nous faire part de vos réactions, de vos idées et de vos expériences. »

Raymond Lacombe, président de Sol et Civilisation

Sommaire

  • Pour un État moderne en France, par Jacques Voisard
  • Emploi rural : désertion des jeunes, par Françoise Renard
  • L’audit patrimonial : un nouvel outil au service du développement local, par Dominique Olivier
  • « Les pays au cœur des initiatives locales », prises de position de Sol et Civilisation, par Carine Auzanneau

Téléchargez la Lettre 1