Articles

La télévision Québécoise TV Temis est allée à la rencontre d’une délégation française en voyage dans la région du Témiscamingue dans le cadre d’un projet de coopération-ruralité. Trois territoires (Erdre et Gesvres (Loire Atlantique – France), Sud Lozère (Lozère-France) et le Témiscamingue (Albitibi-Temiscamingue – Quebec) ont missionné Sol et Civilisation pour accompagner cette action de coopération financée par les territoires et les fonds européens. L’équipe souhaitait comprendre comment un territoire aussi diffus parvient à faire ensemble, et autour de quels défis et enjeux. Pour tenter de répondre à cela, les visites se sont portées sur certains des fleurons de la région comme la Station de recherche agroalimentaire de l’UQAT et Temisko à Notre-Dame-du-Nord. 

Projet de coopération-ruralité

Une délégation d’une douzaine de personnes venues de la France était au Témiscamingue du 20 au 25 octobre dans le cadre d’un projet de coopération-ruralité. Ces derniers ont visité certains des fleurons de la région comme la Station de recherche agroalimentaire de l’UQAT et Temisko – 1983 inc. à Notre-Dame-du-Nord. TV Témis est allé à leur rencontre et vous a préparé le reportage qui suit.

Publiée par TV Témis sur Mercredi 23 octobre 2019

 

Une délégation française composée d’élus, de chefs d’entreprises, de représentants d’associations et de citoyens s’est rendue du 21 au 25 octobre dernier au Québec afin de mieux comprendre les stratégies d’attractivité et les outils d’anticipation prospective territoriale.
Ce voyage est la deuxième étape d’un programme de coopération entre trois territoires: Erdre et Gesvres (Loire Atlantique – France), Sud Lozère (Lozère-France) et le Témiscamingue (Albitibi-Temiscamingue – Quebec) programmé sur 2 ans. Ces trois territoires ont missionné Sol et Civilisation pour accompagner cette action de coopération financée par les territoires et les fonds européens.

“Ce qui m’a le plus étonné, impressionné, c’est de voir des gens de toutes les organisations se réunir, travailler ensemble, pour élaborer la Planification stratégique qui fait la promotion de leur territoire, le fait avancer».
André Baret, membre du Pôle d’équilibre territorial et rural Sud Lozère et maire d’Hures-la-Parade, une commune de 270 habitants où il est aussi éleveur de moutons.