Entrées par limbus

Concentrations urbaines – milieux ruraux : quelle liberté de choix ? (4)

Milieux ruraux et milieux urbains ont partie liée de bien des manières : beaucoup vivent en ville et ont un attachement particulier pour la campagne. Ceux qui vivent en milieu rural viennent en ville chercher des services. Certains citadins, et ce mouvement semble s’amplifier, voudraient vivre dans une petite ville ou un village.
Les uns ont besoin des autres. Les uns doivent reconnaître les autres. Nous formons une seule et même société.Il s’agit de cesser de l’oublier !

Lettre 3

Aujourd’hui de profondes incertitudes secouent la société française quant à la qualité et à la sécurité dans de nombreux domaines, en particulier, celui de l’alimentation. Des repères fondamentaux sont ébranlés.
L’affaire récente de la « vache folle » entraîne une dérive médiatique et psychologique et des interrogations fortes de la part des populations. Pour symbolique qu’elle soit, elle ‘est toutefois qu’une manifestation supplémentaire des déséquilibres dont souffre notre société : la qualité des produits est liée à celle des territoires et des relations entre les hommes.

Pas de droits sans devoirs (2)

Notre société, dans sa marche forcée toujours plus rapide, déstabilise les groupes et les individus. La peur du lendemain, le risque de la perte de son emploi, les entreprises sur le qui-vive…tout cela crée un climat d’inquiétude et d’interrogation sur l’avenir. On ne laisse plus le temps au temps. On se sent menacé et les solidarités fortes ont tendance à s’estomper.

Lettre 1

« La société française, comme beaucoup de nos sociétés industrialisées, vit sous la signe d’une triple rupture : rupture interne du milieu rural avec des zones équilibrées économiquement et socialement, et d’autres, nombreuses, en voie de dépérissement, rupture interne du milieu urbain matérialisée par l’éclatement entre centre-villes et les banlieues qui deviennent souvent des ghettos d’exclusion, […]