“Nous avons mené avec le groupe dit de Toulouse de Sol et Civilisation ainsi que des acteurs territoriaux et des personnalités du monde de l’emploi, de nombreuses actions pour explorer une démarche innovante : la Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences (GTEC).

Depuis 2008, le soutien du Réseau Rural Français nous a permis d’approfondir nos réflexions, confirmer certaines de nos hypothèses et de promouvoir des pratiques territoriales nouvelles. Ces financements ont rendu possible la création d’une plate-forme internet (www.territoireetemplois.fr) vitrine de pratiques innovantes des acteurs territoriaux en faveur de l’emploi en milieu rural. Par ailleurs, ils ont contribué à la publication d’un ouvrage de capitalisation sur la Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences (GTEC), et favorisé des rencontres territoriales suscitant le transfert d’expériences et l’échange de savoirs pratiques. Ces actions sont essentielles pour favoriser l’innovation des acteurs territoriaux et constituent une forme d’accompagnement originale de la dynamique locale.

La Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences est considérée par de nombreux acteurs territoriaux de l’emploi comme un levier du développement. Cette démarche nous vient de l’entreprise aussi une adaptation semble nécessaire pour qu’elle soit utilisable par tous. Dans ce travail d’adaptation, il n’existe pas, à l’heure actuelle, de référentiel solide et ce, malgré la bonne volonté des acteurs de s’en emparer. En se saisissant de la question, Sol et Civilisation ouvre la voie à un travail partenarial du local au national et ce, afin de faire émerger les grandes lignes opératoires de la GTEC.

Il existe de nombreuses façons d’aborder la question de l’emploi en milieu rural et la GTEC n’est qu’un vecteur du développement équilibré des territoires aussi, nous avons souhaité dans cette lettre, mettre l’accent sur le sens de ce développement « souhaitable » et vous proposer de lire les contributions des acteurs les plus stratégiques. Il existe bien entendu des nuances parfois importantes entre les contributions des uns et des autres, mais aussi de nombreux points de convergence à souligner comme par exemple la nécessité d’un dialogue territorial élargi ou encore l’anticipation prospective pour mieux s’adapter aux mutations économiques et partager le projet de territoire.

Je voudrais également vous inviter à venir partager nos réflexions sur la dynamique rurale actuelle et à venir à nos Assises qui seront cette année particulière puisque nous marquerons le 29 septembre prochain, notre 20ème anniversaire.

Je vous souhaite un excellent été.”

Michel Ledru, président de Sol et Civilisation

Télécharger la Lettre 48

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *