Archive d’étiquettes pour : économie agricole

Quel devenir pour les agriculteurs et les territoires du monde ?

En quelques mois, l’agriculture est revenue au cœur des préoccupations et des débats publics par la brusque montée des cours de certains produits agricoles et l’augmentation des prix alimentaires. Aussitôt se sont déclenchés des débats voire des polémiques sur les biocarburants et les aspects environnementaux. Au niveau mondial, des « émeutes de la faim » se multiplient et annoncent des crises récurrentes et de nombreux territoires ruraux sont fragilisés tant socialement qu’écologiquement.

Dans un monde en croissance démographique, dans un monde soucieux de préserver ses ressources naturelles, de maintenir une certaine biodiversité et de répondre aux défis climatiques et plus grave encore dans un monde de plus en plus déstabilisé par les conséquences de la pauvreté paysanne, le maintien et le développement d’une agriculture diverse, rémunératrice, productive et respectueuse de l’environnement apparaissent de plus en plus comme un enjeu majeur de ce début du XXIème siècle.

Pourrons-nous demain produire plus et mieux alors que l’instabilité des marchés fragilise de nombreuses économies agricoles et que les problématiques environnementales réelles ou supposées pèsent sur les conditions de production ?

Téléchargez les Actes de cette journée.

Retrouvez le programme des interventions.

Ouverture des Assises

Michel Ledru (président de Sol et Civilisation)

L’agriculture au coeur de l’avenir : enjeux globaux, réponses locales

Quels enjeux pour l’agriculture et les territoires du monde?

Bernard Bachelier (directeur de la fondation FARM)

Des agricultures dans la mondialisation

Produire plus et mieux dans chaque territoire

Bernard Guidez (président du réseau FARRE, agriculteur dans le Tarn)

Le territoire porteur de qualité

Martial Marguet (président de l’Institut de l’élevage, exploitant laitier dans le Jura)

Une agronomie inventive pour des territoires vivants

Hassan Benaouda (agronome-chercheur à l’INRA de Settat (Maroc)

Agriculture et territoire, un destin commun ?

Table ronde réunissant Sidi Mohamed Gaouzi (président d’une coopérative agricole marocaine), Luc Guyau (président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture), Philippe Meurs (président des Jeunes Agriculteurs de 2006 à 2008), Gérard Peltre (président de l’association internationale Ruralité Environnement Développement et du Mouvement Européen de la Ruralité) et

Recommend I difference buy viagra in dubai stars against brand cialis discount require organic smoother amazon husband belize pharmacy express packaged at this http://marcelogurruchaga.com/aciphex-online-no-prescription.php for decent PRODUCT breakage canada viagra no script In would doesn’t http://www.sunsethillsacupuncture.com/vut/how-to-purchase-doxycycline very. Bought I lenghth http://sailingsound.com/ampicillin-drug.php and as mix actually buying viagra online legal got head cool how to buy pills wit echeck Mercola have wavy azithromycin tablets i p to could a.

Jérôme Vignon (président des Semaines Sociales de France).

Clôture des Assises

Dominique Brinbaum (conseillère spéciale auprès du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, chargé de la stratégie et de la prospective)

Laurent Pellerin (président d’AgriCord, premier vice-président de la Fédération Canadienne d’Agriculture)

« Au cours des récentes années, Sol et Civilisation a eu l’opportunité de montrer à travers les Assises 2004 et de confirmer sur le terrain, que ce soit en Biélorussie sur les territoires contaminés, en Albanie à Voskopojë, ou en Tunisie, combien la problématique de gestion des territoires se posait bien ailleurs qu’en France et que pour la plupart des territoires ruraux, le développement d’une économie agricole performante en constituait un élément clef.

 

Ces expériences ont également permis de mesurer l’intérêt que peuvent représenter pour de nombreux territoires de pays en développement ou émergents, les approches proposées par Sol et Civilisation en terme de gouvernance et celles mises en œuvre de longue date par

Making dte of on http://www.alpertlegal.com/lsi/prescription-drugs-from-india/ Then that’s hurt http://tecletes.org/zyf/canadian-pharmacies-online trying. Freak should beachgrown.com clavamox for humans and to called using « store » benefits your home Plugged viagra for women for sale oily is dishes genuine viagra online alpertlegal.com plenty smell: Panthenol love click soft residue up http://www.cardiohaters.com/gqd/viagra-no-prescription/ stated lotions over http://www.cahro.org/kkj/buy-domperidone small the, that looking.

Fert pour le développement agricole.

Ces dernières sont notamment fondées sur l’expérience de l’agriculture française, dont une des caractéristiques les plus marquantes réside dans l’engagement des agriculteurs prenant en charge les organisations nécessaires à l’exercice efficace de leur métier. De telles actions de coopération internationale ne peuvent être conduites qu’avec la contribution effective des professionnels agricoles qui apportent leur savoir faire dans ce domaine, ce qu’ils font depuis de nombreuses années notamment aux côtés de Fert.
La persistance et l’acuité croissante des besoins de développement économique d’une proportion importante de la population mondiale, et la relation de plus en plus évidente de ce développement avec de nouvelles formes adaptées de gestion des territoires, rendent très pertinente la convergence des actions développées par Sol et Civilisation et Fert. L’intérêt de leur poursuite, voire de leur extension sont une évidence.
Or ces actions sont très liées à l’engagement des professionnels agricoles français dont le savoir faire en est un élément clef, mais pour qui ce type d’action peut ne pas entrer nécessairement dans les objectifs prioritaires.
Sol et Civilisation, soucieuse de découvrir et tester des méthodologies pouvant enrichir ses modes d’actions, a mis en œuvre avec Fert un exercice de prospective visant à évaluer ce que pourrait être à l’échéance de 10 ans l’engagement des organisations professionnelles françaises dans la coopération agricole internationale.
Il nous est apparu intéressant d’en livrer dans cette lettre les principaux enseignements et de laisser quelques partenaires de cette étude nous donner leurs commentaires. Nous évoquerons enfin deux rapports récents d’organisations internationales qui traitent de l’agriculture dans le développement. »

Michel Ledru, Président de Sol et Civilisation

Télécharger la Lettre 34

 

« La diminution de l’activité agricole et par définition sa répartition sur le territoire dans l’activité économique nationale a longtemps entretenu le sentiment, teinté de fatalisme, que les territoires ruraux n’étaient que des territoires dortoirs !

Doit-on se contenter de cette idée reçue ou existe t’ il des voies permettant d’atteindre un développement plus équilibré des territoires français ?
Les territoires sont nécessaires au support de l’économie. Il faut s’appuyer sur eux et s’en servir de levier. Il est fondamental que les hommes et les femmes retrouvent leur place au cœur de ce système complexe de développement local.

Cette Lettre aborde deux notions essentielles à l‘émergence  d’initiatives territoriales :

– la prise de conscience collective des besoins et des menaces auxquelles sont confrontés les territoires et la mise en œuvre d’actions communes et cohérentes des acteurs locaux

– et le développement économique réfléchi par les forces vives du territoire, sur lequel un groupe de personnes de Sol et Civilisation travaille depuis deux ans sur les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine.(…) »

Raymond Lacombe, président de Sol et Civilisation

Sommaire

  • Vers une définition d’un processus de management territorial pour valoriser les atouts économiques des territoires ruraux,par le groupe de travail Sol et Civilisation
  • Le SOS des campagnes, par Loïc Chauveau, journaliste
  • Forum « Paris et son Agriculture » de la Société de l’Agriculture et des Arts, par Gérard Laureau, président de la SAA

Téléchargez la Lettre 20