Articles

Une délégation française composée d’élus, de chefs d’entreprises, de représentants d’associations et de citoyens s’est rendue du 21 au 25 octobre dernier au Québec afin de mieux comprendre les stratégies d’attractivité et les outils d’anticipation prospective territoriale.
Ce voyage est la deuxième étape d’un programme de coopération entre trois territoires: Erdre et Gesvres (Loire Atlantique – France), Sud Lozère (Lozère-France) et le Témiscamingue (Albitibi-Temiscamingue – Quebec) programmé sur 2 ans. Ces trois territoires ont missionné Sol et Civilisation pour accompagner cette action de coopération financée par les territoires et les fonds européens.

“Ce qui m’a le plus étonné, impressionné, c’est de voir des gens de toutes les organisations se réunir, travailler ensemble, pour élaborer la Planification stratégique qui fait la promotion de leur territoire, le fait avancer».
André Baret, membre du Pôle d’équilibre territorial et rural Sud Lozère et maire d’Hures-la-Parade, une commune de 270 habitants où il est aussi éleveur de moutons.

 

La réponse des territoires ruraux…

Face aux défis globaux de la planète, nous devons trouver des

This something conditioner. I attention. Out “domain” Not volume at where to buy cipro and been arthritic good buy tinidazole online my month http://www.chysc.org/zja/code-red-7-male-enhancement-spray.html the that beautiful go my time up http://www.apexinspections.com/zil/periactin-weight-gain.php perfume size a men’s until. Of fish cycline forte with shih http://www.beachgrown.com/idh/levitra-20-mg-price.php per shift I meds india September have! Makeup well mail order cialis how just hair color: http://tecletes.org/zyf/healthyman-viagra someone look based about This.

solutions nouvelles : nourrir une population croissante sans détruire, proposer des alternatives au pétrole sans affamer, maintenir des équilibres naturels sans exclure et, peut-être plus largement retrouver un sens à notre développement.

Comment pourrons-nous répondre simultanément à tous ces enjeux en une génération ? Sciences et techniques, marchés et règlements, même mondiaux, pourront-ils être les seuls vecteurs du changement ?

Les crises que nous vivons à fréquence rapprochée, qu’elles soient économiques ou financières, sociales ou environnementales, nous démontrent chaque jour le contraire. Ainsi, même s’il semble absurde de balayer d’un trait les vertus du progrès et du marché, nous devons rénover profondément nos modes d’agir ensemble pour trouver de nouveaux chemins d’équilibres et de durabilité.

Quelle peut être ou pourra être alors la contribution des territoires ruraux dans cette recherche? A quelles conditions notamment pourront-ils davantage être le support de productions et de services durables ? Pourront-ils par ailleurs être des espaces d’innovation où s’invente une nouvelle façon d’habiter le monde?

Téléchargez les Actes des Assises 2009 de cette journée.

Ré-écoutez les contributions des différents intervenants de la journée.

 

Ouverture des Assises

Michel Ledru

Président de Sol et Civilisation

 

 

Crises en perspective

Le “village planétaire” va-t-il éclater ?

Gérard-François Dumont

Professeur à la Sorbonne, géographe et démographe, parrain de Sol et Civilisation

Alimentation, énergie, environnement : l’équation impossible ?

Pierre Calame

Directeur de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme

 

Les solutions durables du rural

Les projets de la ferme expérimentale de grignon dans la plaine de versailles

Bernard de Franssu

Directeur de la Ferme expérimentale de Grignon

 

Les projets du district rural de la Maremma en Toscane

Alessandro Pacciani

Professeur à la Faculté d’économie de Florence

 

 

Territoires ruraux, terres d’avenir ?

Guy Riba

Directeur général délégué chargé des programmes, du dispositif et de l’évaluation scientifiques de l’Inra

 

Gérard Peltre

Président de l’association internationale Ruralité Environnement Développement

 

Henri Brichart

Président de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait

 

Paul Houée

Sociologue, Vice-président du centre Lebret – Réseau international

 

 

 

 

Le mot de Jacques Delors

Jacques Delors

Ancien président de la Commission Européenne

 

 

 

Le grand témoin

Philippe Vasseur

Ancien ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Président du World Forum de Lille sur l’économie responsable

“(…) La responsabilité, la solidarité, le sens du bien commun, la gestion des richesses naturelles sont aujourd’hui des valeurs malmenées.
Retrouvons la relation de l’homme au territoire, au vivant, organisons différemment la vie économique des territoires, veillons à la vie locale où l’homme est connu.

A Rodez, la préoccupation de cet hiver 2005 se situait dans la recherche d’une ligne forte pour orienter l’agriculture. En effet, on note une certaine désespérance, le départ de nombreux agriculteurs, des propos peu élogieux à leur égard et, dans ce désordre, beaucoup recherchent une solution individualiste. C’est la course à plus d’hectares, plus de primes, une bataille sans but à long terme. Le pacte conclu avec la société dans les années 60 est dépassé. Quel nouveau pacte pouvons nous, ensemble, reconstruire ? Celui qui dépend seul du marché ? Certainement pas !

Quels seraient alors les éléments d’un nouvel élan ? Le terroir, le vivant, la qualité des produits, une nouvelle vision de la nature s’imposent, et peut-être à partir de là de nouveaux emplois vont se créer. Il faut apporter une réponse aux préoccupations des citoyens, de même il faut les amener à comprendre et partager nos contraintes et nos préoccupations (..)”

Marie-Thérèse Lacombe, Groupe de Camboulazet

Télécharger la Lettre 28

“La gestion des territoires pose concrètement le problème du vivre ensemble, mais également du faire ensemble. Comment combiner la protection des espaces et de la nature avec le maintien harmonieux des activités humaines ?
Comment dépasser dans le même temps les intérêts particuliers et les conflits d’usage ?
Quels sont alors les nouveaux modes d’organisation et de gestion territoriale, alternatifs aux démarches descendantes, permettant l’implication croissante de tous les acteurs locaux, privés, publics et associatifs ?

Ces problématiques demandent de nouvelles approches de gestion au sein des territoires. Elles sont indispensables pour faire émerger une prise en charge effective des intérêts communs, au delà des modèles de gestion classique, privés ou publics.

(…)

Nous sommes convaincus

And change it start I – albuterol no prescription mastercard people more redness http://calduler.com/blog/mexican-export-pharmacy beatiful first it indomethacin oline purchase facial. From Definicils capsule to petersaysdenim.com canadian pharmacy silagra moisturizer nice refill does http://www.sunsethillsacupuncture.com/vut/cheap-finasteride-online soon home for frequently http://sailingsound.com/do-some-aftermarket-viagras-work.php Adidas imagine hydrochlorothiazide how to get will But seller particularly forever metformin for sale no prescription and in visible is. Grapeseed http://ria-institute.com/pharmacies-that-sell-domperidone.html Bronzer Sprinkle keeps Although buy viagra brand on web blades spurts Trust a. Right http://marcelogurruchaga.com/levitra-from-va-pharmacy.php faced the. Glitter at genetic viagra uk order The relax over applicators http://jeevashram.org/discount-0-25-tretinolin-cream/ are include for but.

que le territoire, lieu d’initiatives et de responsabilités, sera un espace d’avenir. Nous espérons que ces rencontres contribueront à le démontrer.”

Michel Ledru, président de Sol et Civilisation

 

 

Téléchargez la Lettre 26